Festival des Solidarités 2017

L'association Alpes Himalaya est membre du collectif ASI du Grésivaudan œuvrant dans le secteur de la solidarité internationale.

En 2017, la Semaine de la solidarité internationale a changé et est devenue le Festival des Solidarités. Le programme de cette année a été un franc succès :

- La soirée « les migrants ne savent pas nager » au cinéma de Pontcharra, près d'une centaine de présents ; après la projection, le débat dans la salle puis les échanges dans le hall furent des temps forts.

- La projection « une famille syrienne »  à l'espace Aragon a été d'une même tenue. Les témoignages d'Ali et de Maria, Syriens, furent particulièrement appréciés.

- L'exposition à la maison du rugby, 80 personnes présentes lors du vernissage, permit de toucher un public différent ; des projets rugbystiques avec des jeunes cambodgiens pourraient en découler.

- Les trois animations organisées pour les enfants par la MJC de Crolles et la MPT de Biviers, les intéressèrent beaucoup. Un témoignage en direct a un écho accru.

- La soirée tibétaine organisée par l'association Alpes Himalaya fut un succès avec un nombreux public : films et interventions plurent beaucoup. Le principe : soupe par l'association et desserts apportés par les gens (plus chapeau pour les frais) est à renouveler.

- La pièce « ces gens-là » à l'espace Paul Jargot précédée de l'exposition « attention travail d'arabe », d'un débat... sans oublier l'intervention de la compagnie au collège de Crolles (https://www.youtube.com/watch?v=Xc46IvW6KqA) furent également des temps forts.

- L'intervention des collégiens de Crolles : le collège est ravi d'avoir participé à l'événement, un bel élan solidaire.

- L'animation a Emmaüs est vécue très positivement pour plusieurs raisons :

·       La réalisation du mandala une semaine durant permit la participation des compagnons, des jeunes Roumains de Stea, l'intervention de Prosper lors de a dispersion (qui par deux fois franchit la Méditerranée en canot)... « un moment très émouvant ». Les échanges furent riches et multiples.

·       Les animations de qualité portées par des jeunes (poèmes des collégiens de Crolles, jeunes des pupilles de l'air), sans oublier l'intervention de la BatikadaVI très appréciée.

·       La venue des jeunes de STEA, accueillis par les compagnons auxquels ils ont offert un cadeau individualisé, le repas qui permit des échanges.

·       Un grand merci à Emmaüs qui a subventionné deux projets : l'automatisation de puits pour des centres de santé (Bernin-Bekamba) et l'achat de lampes solaires portatives « des lampes pour le savoir » porté par le collectif au titre de cinq associations.

- Les jeunes de Stea furent également accueillis au lycée horticole de Saint-Ismier où un mandala fut réalisé avec les élèves, via alpes-Himalaya.

- Les deux films et l'animation à Jargot permirent à Amnesty de faire signer des pétitions.